Char Panther, celebre blinde allemand.

Chars francais de la Seconde Guerre Mondiale

À la suite de la "La Der des Ders", l'État Français ne prend pas la peine de réarmer le pays et de se préparer à un autre conflit. Le début de la Seconde Guerre Mondiale est désastreux pour la nation, la Bataille de France ne dure qu'un peu plus d'un mois avant que le pays ne cède sous la puissance allemande en juin 1940. En effet, l'envahisseur nazi est beaucoup mieux préparé à la guerre, avec des avions, un grand nombre de divisions blindées et une stratégie efficace : la "guerre-éclair". La France se retrouve alors coupée en deux, avec une zone libre et une zone occupée et certains chars du pays sont réquisitionnés par la Wehrmacht.

Modeles de chars d'assaut francais :

Renault D2 ou D2

Type : moyen

Masse : 20 t

Longueur : 5,23 m

Blindage : 40 mm

Vitesse : 23 km/h

Char D2 aux mains des Allemands.

Produit à seulement 100 exemplaires entre 1934 et 1940 pour être finalement remplacé par le B1-bis, le D2 tire ses origines du char D1. Il a difficilement pu faire face aux blindés allemands car ils étaient déployés par centaines alors que la stratégie française reposait sur de petits groupes de chars sur l'ensemble du front.

B1 et B1 bis

Conçu par les sociétés Renault, FAMH, FCM et AMX durant les années 30, le développement du B1 bis fut très lent et difficile jusqu'à ce que l'économie du pays s'articule autour de la guerre. Il fut utilisé par l'armée française lors de la Drôle de Guerre mais aussi par la Wehrmacht suite à la défaite de la France.

Type : lourd

Masse : 32 t

Taille : 6,37 m

Blindage : 60 mm

Vitesse : 21 km/h

Char B1 bis sur le champ de bataille.

Somua-S35 ou AMC Somua S-35

Type : moyen

Masse : 20 t

Taille : 5,38 m

Blindage : 47 mm

Vitesse : 41 km/h

Groupe de chars SOMUA-S35 dans un champ.

Du nom "SOMUA" pour Société d'Outillage Mécanique et d'Usinage d'Artillerie, il est considéré comme le meilleur blindé français de la Seconde Guerre Mondiale. Tout comme le B1 bis, il a été réutilisé par les pays de l'Axe suite à la défaite française. Il était rapide et bénéficiait d'un bon blindage ainsi que d'un canon performant.

Prototype FCM F1

Restée au stade de prototype, cette "forteresse terreste" devait accueillir 9 membres d'équipage. Destiné à briser les lignes ennemies de la ligne Siegfried, le FCM F1 pouvait en théorie résister à des tirs d'artillerie puissants de 150 millimètres. Son poids le rendait même capable d'écraser les dents de dragons : une protection antichars.

Type : super-lourd

Masse : 139 t

Taille : 10,53 m

Blindage : 120 mm

Vitesse : 24 km/h

Un prototype du blinde FCM F1 dans un garage.
Char Panzer allemand
Char T34 russe