Char Panther, celebre blinde allemand.

Chars de la Seconde Guerre Mondiale

Apparu réellement pour la première fois à Flers (Somme) en 1916, le char de combat provoque la surprise générale sur le champ de bataille. Mis au point par les Britanniques, le premier blindé ; le Mark I reste très rudimentaire avec une autonomie réduite, un faible blindage et une vitesse proche de celle d'un homme au pas. La première apparition du char se traduit par un fiasco, se révélant alors peu utile sur le front. Néanmoins, l'idée germe dans les armées du monde et à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs nations disposent de leur propre force blindée.

Le premier char du monde ; le char britannique Mark I.

Les differents types de blindes :

Les chars de combat legers

Char americain M3 Stuart dans un champ.

Rapides et furtifs, ces véhicules de guerre pouvaient facilement atteindre les 40 km/h. D'une masse souvent inférieure à 10 tonnes, ils résistaient aux balles des armes légères grâce à leur blindage d'une dizaine de millimètres. Cependant, ils faisaient difficilement le poids face aux obus des chars ennemis, ils étaient donc généralement utilisés pour des missions de reconnaissance ou de poursuite. Très répandus au début de la guerre, ils ont finalement été délaissés au profit de blindés plus imposants et résistants.

Les vehicules blindes moyens

Moins rapides que les chars légers mais bien plus résistants, ils sont apparus comme un intermédiaire entre le véhicule blindé léger et le char lourd. D'une masse moyenne comprise en 10 et 20 tonnes, ils résistaient aux tirs des armes légères et des canons d'infanterie de petit calibre grâce à trente millimètres de blindage. Pouvant atteindre les 30 km/h et bénéficiant d'une protection relativement efficace, ils pouvaient aussi bien jouer un rôle défensif qu'offensif sur le champ de bataille.

Groupe de chars americains M4 Sherman dans un champ.

Les chars lourds et super-lourds

Le char russe KV2 et son enorme tourelle.

Conçus pour résister aux tirs les plus puissants, les chars lourds dépassaient souvent les 25 tonnes avec leur blindage de plus 50 millimètres. On pouvait également retrouver des blindés super-lourds qui pesaient plus de 100 tonnes pour une vitesse moyenne inférieure à 15 km/h. En plus de leur rôle offensif, ils pouvaient avoir un fort impact psychologique sur l'ennemi. Toutefois, ses dimensions démesurées et sa faible vitesse firent du char super-lourd une cible facile face à l'aviation ou à l'artillerie.

Les chasseurs de chars

Réputés pour leur discrétion et leurs tirs précis et puissants, ils pouvaient aussi être considérés comme des canons automoteurs du fait de leur force de frappe importante. À ses débuts, le chasseur de chars est issu d'un véhicule sans tourelle dans lequel un canon a été installé. Plus tard, on pourra en retrouver avec des tourelles, parfois aussi rapides que des blindés légers ou au contraire très fortement protégés. Les chasseurs de chars les plus connus du conflit sont issus des armées allemande, soviétique et américaine.

SU100 russe dans un champ.

Les pays constructeurs de chars d'assaut :

À la suite de la Première Guerre Mondiale, certains pays ne prirent pas la peine d'investir sur leur force blindée. À l'opposé, d'autres revirent totalement l'utilisation du char durant les combats, comme l'Allemagne et sa technique de la "guerre-éclair". La France ne put faire face à la stratégie du régime nazi et se fit très vite envahir en 1940. L'URSS, le Royaume-Uni et les USA développèrent des chars de plus en plus puissants et à l'approche de la fin du conflit, certains pouvaient même rivaliser avec les meilleurs blindés allemands.

Le Musee des Blindes de Saumur :

Retrouvez une visite du Musée des Blindés, un magnifique lieu qui retrace la naissance des chars et leur évolution. Près de 750 véhicules y sont entreposés dont plus de 100 en état de marche, ce qui en fait la plus grande collection de chars au monde ! Venez-y découvrir des véhicules datant de la Seconde Guerre Mondiale et d'autres plus récents comme le char Leclerc. N'hésitez pas à visiter le site internet du Musée des Blindés de Saumur.

Char Panzer allemand
Char T34 russe